SARCOS

Il est quasi certain que les TALAZAC de Sarcos sont apparentés à ceux de Monbardon, et probablement à ceux de Mirambeau, mais les preuves nous manquent pour établir le lien entre ces trois souches.

  • Domenge (1-2-1) est forgeron mais aussi marchand et c'est probablement cette deuxième activité qui, comme son supposé cousin Jean Vital de Mirambeau, lui procure une certaine aisance et le met à l'abri du besoin. Il possède une maison à Boulogne et, lorsqu'en 1627 Gratien SOUVILLE, notaire à Saint Blancard, fait l'inventaire des biens laissés par Domenge en vue du partage de ceux-ci, c'est pas moins de 17 pages de son cahier qui seront nécessaires pour régler ce partage.

  • Nous n'avons aucune information sur Bertrand (1-2-2) mais ses fils sont forgerons, Dominique (1-3-4) à Gaujan et Bernard (1-3-5) à Nénignan

  • Mathieu (1-3-1) est praticien et sait parfaitement écrire. Il sera consul de Sarcos en 1628. Il n'aura que des filles, contribuant ainsi à l'extinction des TALAZAC de Sarcos.

  • Jean (1-3-2) a fait des études au collège de Simorre pour être prêtre. Il n'est pas sûr que ces études aient abouti car nous n'avons nulle part trouvé mention de cette activité (ni d'aucune autre !) pour Jean.

  • Bernard (1-3-3) est laboureur. Il a 4 garçons (et 4 filles) laboureurs aussi, restés sans descendance mâle. Ainsi s'éteignent les TALAZAC de Sarcos.


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 22 mai 2012