MONTAUBAN DE LUCHON

Nous avons expliqué à la page de Larroque qu'à notre avis les TALAZAC de la vallée de Luchon et du Val d'Aran sont cousins de ceux de Nizan et de Larroque.

// ' );popup.document.close();">Cliquez pour agrandir l'image
  • Jean (1-1-1) et son fils Jean (1-2-1) sont forgerons.
  • Bernard (1-3-1) est d'abord forgeron puis cultivateur
  • Roger (1-3-2) est forgeron et s'installe à Bagnères de Luchon
  • Arnaud (1-4-2) est cultivateur. Avec son épouse Jeanne SABARROS il aura 13 enfants (9 filles et 4 garçons)
  • Léon (1-5-3), ferblantier puis marchand de bestiaux, émigre en Gironde et fonde une famille qui se fixe à Pujols sur Ciron
                                                                                       

Le 11 mai 1767, Jean (1-2-1) malade et craignant d'être surpris par la mort, fait venir à son domicile Maître Félix RIVIERE pour lui dicter son testament. Le notaire écrit :

    ... jean talazac forgeron ... lequel étant couché dans
    un lit de sa dite maison detenu de maladie corporelle
    mais par la grace de dieu dans lentiere liberté de
    tous ses sens, bien voyant oyant parlant et
    parfaitement connaissant se représentant la
    fragilite de cette vie humaine quil ni a rien de
    plus certain quest la mort ni de si incertain que
    l'heure d'icelle a de son bon gré peure et libre
    voulonte fait son testament ... comme sen suit ...


Comme il est habituel en pareil cas, Jean fait une prière et règle la cérémonie de ses obsèques. Le notaire écrit :

    ... a recommandé son ame a dieu le pere tout
    puissant createur du ciel et de la terre le  suppliant
    au nom et par le meritte infini de jesus christ son
    fils notre sauveur lui faire misericorde et de recevoir
    son ame dans son paradis pour jouir de la felicité
    eternelle voulant etre enseveli selon les regles de
    leglise et que les honneurs funebres lui soient faits
    suivant lusage du present lieu et a la discretion
    de son heritier bas anomme et venant a disposer des
    biens quil a plu a dieu lui donner en ce monde le
    testateur se legue et laisse trois trentenains
    de messes basses aplicables pour le repos de
    son ame et la retribution payable une seule fois
    par son heritier bas anomme ...


Puis Jean nomme son épouse Gabrielle SOURD à laquelle il
    ... "legue et laisse la jouissance pendant sa vie
    de la moitié de tous et chacuns ses biens en quoi
    quils consistent"...


Jean nomme ensuite Roger son fils cadet, où l'on apprend qu'il vit en Espagne :

    ...donne et legue à roger talazac son fils cadet actuellement demeurant
    en la ville de benasque en aragon la somme de trois cens livres une seule
    fois payable en deux termes et sans interet, et deux payements égaux, le
    premier dabord aprés le decés du testateur et le second deux ans après...


Jean nomme enfin Bernard, son fils aîné, qu'il institue son héritier universel et général, c'est-à-dire lui donne tous ses biens à l'exception des légats fait à son épouse et à son fils cadet, à charge pour lui de payer les honneurs funèbres. On remarque que Jean ne nomme pas son troisième fils Bertrand. Probablement est-il décédé ou a t'il quitté le pays sans espoir de retour. La mort ne voudra pas encore de Jean qui guérira de sa maladie et mourra 18 ans plus tard, présumé âgé de quatre vingts ans. 
                                                                                                                                                                                                       
  • Jean-Pierre (2-9-1), a été maire de Montauban, dirigé l'entreprise "TALAZAC ELECTRICITE" et est maintenant en retraite.
  • Denis (2-9-3) est responsable d'une équipe de jardiniers à la municipalité de Bagnères de Luchon.
  • Rudy (2-10-1) est documantaliste près de Toulouse.
  • Cédric (2-10-2) est ingénieur chez Thalès à Toulouse et nous lui devons (avec Michel) la plupart des renseignements de la figure 2..
  • Norbert (2-10-3) est entrepreneur de travaux acrobatiques dans les Pyrénées.
  • Serge (2-8-5) quitte définitivement Montauban et s'installe à Issoudun (36)
  • Alain (2-9-6), employé à la SNCF, réside près de Tours.
  • Sylvie (2-9-7) est auxiliaire de vie et s'occupe en particulier de sa mère
  • Michel (2-9-5) est employé à FRANCE TELECOM dans les Pyrénées Orientales et nous lui devons (avec Cédric) la plupart des renseignements de la figure 2.
  • Mélanie (2-10-5) est kiné, Fabienne (2-10-6) est étudiante et William (2-10-4) est carrossier.

Branche de BAGNERES DE LUCHON (31)

  • Bernard (3-4-3), armurier, combattra dans l'armée napoléonienne et sera médaillé de Sainte Hélène.
  • Roger (3-5-1) est arquebusier
  • Barthélémy (3-5-3), imprimeur lithographe, semble avoir émigré à Paris
  • Barthélémy Félicien (3-6-2) émigre en argentine où on le signale à Buenos Aires en 1888

A noter qu'il existe une branche de Bagnères de Luchon qu'il n'est pas possible pour l'instant de rattacher à une souche (voir branches orphelines)

Cliquez pour agrandir l'image

Branche de PUJOLS SUR CIRON (33)



Jean Maurice (4-6-3) est ferblantier comme son père.
Paul (4-7-1), Pierre (4-7-4) et Michel (4-8-2) étant décédés célibataires et sans enfants, la branche des TALAZAC de Pujols sur Ciron est éteinte.


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 22 mai 2012