LARROQUE

    Le village de Barères est situé à la frontière des paroisses de Balesta,
Nizan, Sarrecave et Larroque, et la présence des TALAZAC à Barères
est attestée dès le 16ème siècle.

    Nous avons trouvé dans les archives de Maître NEBOUT, notaire à
Larroque, à la date du 22 janvier 1592, un acte de vente au nom de
"Sanson TALASAC natif du dit Larroque, à présent habitant du lieu
de Burgalays en Luchon"
.

    Cet acte nous fait penser que les TALAZAC de Barères et ceux de la
vallée de Luchon sont cousins. Ainsi, le scénario pourrait être le suivant :

    Au 16ème siècle vivent à Barères des TALAZAC, alors que la vallée
de Luchon et le val d'Aran en sont totalement vides. Sanson, originaire
de Barères, se fixe à Burgalays, peut-être à l'occasion d'une transhumance.
Ses descendants essaimeront dans la vallée de Luchon (Cierp, Bachos,
Gouaux de Luchon, Montauban de Luchon) et le val d'Aran (Fos,Melles)
alors que les TALAZAC restés à Barères donneront les branches de Nizan
et Larroque.

Domengis (1-2-1) est tisserand et son frère Pey (1-2-2) est laboureur

Jean (2-3-1) est cultivateur et aura 9 garçons. Trois se marieront dans la région, mais on perd la trace des 6 autres.
// ' );popup.document.close();">Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image



              Maximin Jean Marie (4-8-1) ira faire son service militaire au Maroc et y restera, exerçant le métier de motard de la gendarmerie


              Gérard (4-9-3) et sa famille habitent actuellement la Martinique

Branche de Cazaril-Tambourès


Domengis (5-2-1) après avoir perdu une première épouse (voir figure 1), se marie avec Jeanne PUJOS et s'installe à Cazaril-Tambourès. De ce second mariage Domengis aura 5 garçons.

Cliquez pour agrandir l'image
Le 24 janvier 1786, Bernard (5-3-2), sentant venir la mort, dicte son testament
à Maître SAVE notaire de Saint Plancard qui l'écrit en ces termes :

      ...Bernard Talazac brassier habitant du dit lieu de
      Cazaril lequel étant dans son lit malade cependant
      libre de tous ses sens comme il a paru a nous notaire
      et temoins et dans la crainte d'etre surpris par la
      mort il nous a dit vouloir faire son testament ... qu'il
      nous a dicte ainsi que suit...


En premier lieu, et comme il est de coutume (pour ne pas dire obligatoire!) sous l'ancien
régime, Bernard fait sa prière et un don à l'église :

      ... apres avoir fait le signe de la croix a recommandé
      son ame a dieu a la glorieuse vierge et a tous les
      saints et saintes de paradis veut qu'après son decès
      son corps soit inhumé et mis dans la sepulture de
      ses encetres legue pour les frais de ses honneurs
      funebres ou pour faire prier dieu pour le repos de son
      ame la somme de trente livres ...


Bernard dit ensuite être marié avec Marion DUCLOS et avoir 5 enfants qu'il énumère :
Jeanne Marie, Pierre, Jean, Jean et Bertrand. On note pourtant, dans les
registres paroissiaux de Cazaril-Tambourès 8 naissances de ce couple. On peut en
déduire que 3 sont décédés en bas âge, ce qui n'a rien d'exceptionnel en un temps où
la mortalité infantile est élevée.

Puis, désignant Jeanne Marie, Jean, Jean et Bertrand ses héritiers particuliers il
      ...leur lègue à chacun d'eux la legitime
      telle que de droit ...

sans préciser la teneur ou le montant de cette légitime (le mot "légitime" désigne
l'héritage accordé par la loi ou la coutume).

Puis, désignant Pierre son fils aîné
      ... en tous et chacun ses autres biens ... nomme pour
      son heritier universel et general le dit pierre talazac
      son fils pour par lui jouir et disposer de ses biens et
      en jouir comme de sa cause propre ...


Bien que cela ne soit pas écrit, il est évident que Pierre devra héberger et subvenir aux
besoins de sa mère Marion DUCLOS, mais
      ... le testateur a dit qu'en cas que la dite duclos
      son épouse ne pourrait compatir avec son heritier bas
      nomme au dit cas le testateur lui legue la jouissance
      sa vie durant de la chambre qui est au midi du chauffoir
      pour y loger seule lui legue en outre au dit cas la pention
      annuelle et viagere de deux mesures vin six mesures seigle
      et trois livres argent...


Bernard décédera 2 jours plus tard.


Branche de Lécussan


Jean-Pierre (6-7-1) et Jean-Marie (6-7-3) sont morts pour la France au cours de la première guerre mondiale.



              André (9-9-1), docteur en médecine,
              est Président de l'Institut Européen de
              la Santé et Président de l'Association de
              Préfiguration du Cancéropole de Toulouse.


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mardi 22 mai 2012